En France, comme à l’étranger, les délais d’attente en ophtalmologie inquiètent de nombreux patients, et de nombreux médecins, allant même jusqu’à concerner en premier lieu le Ministère de la Santé à l’occasion des Municipales de 2020. Effectivement, les délais d’attente augmentent d’année en année, et il est de plus en plus difficile d’obtenir un rendez-vous ophtalmologique. En cause, la démultiplication des déserts médicaux. Mais, d’où vient ce phénomène, et que peut-on faire pour l’endiguer ? Le point d’Eyeneed sur les délais d’attente en ophtalmologie. 

délais-d-attente-ophtalmologie-eyeneed

Le délai d’attente moyen en ophtalmologie

En 2018, le délai d’attente moyen pour obtenir un rendez-vous ophtalmologique était de 144 jours, soit environ 5 mois. Et il s’agit là d’une moyenne, puisque dans les régions les plus isolées, les véritables déserts médicaux, il faut attendre jusqu’à une année entière, et parfois même un peu plus. 

Ce chiffre est légèrement en baisse depuis l’adoption des protocoles RNO et Muraine que nous décrirons plus bas dans cette analyse, mais il n’est pas encore proprement stabilisé. 

Pour quelle(s) raison(s) le délai d’attente augmente-t-il d’année en année ?

Évoquons tout d’abord le profil des patients, qui change lui aussi d’année en année. Face à une population vieillissante qui ne prenait pas toujours à bras le corps ses problèmes de santé, les générations X et Y se préoccupent davantage de leur santé visuelle, et se rendent donc plus fréquemment chez les spécialistes de la vue, augmentant par-là le flux de patientèle. D’autant plus que la patientèle en question évolue avec les écrans et nécessite une prise en charge plus importante que celle de nos aînés, qui, à la rigueur, visionnaient la télévision une à deux heures par jour. 

Néanmoins, la raison principale de la progression des déserts médicaux consiste en le vieillissement des spécialistes de la vue eux-mêmes, dont les postes ne sont pas renouvelés. Actuellement, l’ophtalmologue est âgé de 54 ans en moyenne, et les départs en retraite se font régulièrement, et plus tôt qu’il y a quelques années. Parallèlement, il n’y a que peu d’internes en ophtalmologie en raison du Numerus Clausus. Et enfin, les ophtalmologues spécialistes préfèrent les régions ensoleillées ou bien Paris aux régions plus reculées telles que la Bretagne, l’Auvergne, ou encore le Grand-Est. 

C’est cette diversité de raisons qui est à l’origine de l’importance des délais d’attente pour obtenir un rendez-vous ophtalmologique. 

délais-d-attente-ophtalmologie-eyeneed

Qu’en est-il de la Normandie ?

Jusqu’alors, en Normandie, les délais d’attente étaient également très importants, avec une densité de 6 ophtalmologues par tranche de 100 000 habitants

Depuis l’arrivée d’Eyeneed néanmoins, les délais d’attente ont fortement baissé, notamment en Seine-Maritime, et dans l’Eure, zone de développement originelle d’Eyeneed, où les délais sont passés d’une moyenne supérieure au prorata national de 144 jours, à 40 jours seulement. 

Quelles actions mener contre les délais d’attente en ophtalmologie ?

Pour endiguer ce phénomène, le Ministère de la Santé a mis en place deux protocoles : RNO et MURAINE, permettant aux orthoptistes salariés de réaliser des contrôles de vue à distance, et sans la présence obligatoire de l’ophtalmologue référent sur place, qui seront validés après coup par le docteur. Cette disposition permet de déléguer les tâches des médecins trop peu nombreux, et de consulter davantage de patients
C’est notamment le dispositif utilisé par Eyeneed pour diminuer de plus de 100 jours les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous pour la vue. Rappelons rapidement que les orthoptistes sont des spécialistes de la vue qualifiés pour effectuer des contrôles visuels, et pour délivrer des ordonnances, qui sont, de toute façon, toujours vérifiées, puis validées par leur ophtalmologue-référent. 

Les mesures prévues par le gouvernement d’ici 2022, sont, entre autres, la mise en place de secrétaires médicaux aptes à la réalisation de la pré-consultation en amont de la consultation ophtalmologique, permettant de gagner du temps. On compte également le déploiement de la télémédecine (la médecine à distance). 
Ces deux mesures font l’objet du travail quotidien d’Eyeneed, et sont déjà mises en place actuellement sur la plateforme dédiée aux professionnels, en backstage du module de prise de rendez-vous adapté aux patients. 

You May Also Like
Atol lance la téléassistance de lunettes connectées avec Bluelinea
Jeter un oeil 2

Atol lance la téléassistance de lunettes connectées

Atol lance la téléassistance de lunettes connectées. Les Opticiens AtOL et Bluelinea noue un nouveau partenariat pour la téléassistance de ses lunettes connectées. En cas de chute forte ou légère, la monture déclenche automatiquement une alerte auprès du service de téléassistance, disponible jour et nuit.
Pass sanitaire et consultations est-ce obligatoire ?
Jeter un oeil 6

Pass sanitaire et consultations est-ce obligatoire ?

Depuis le lundi 9 août, le pass sanitaire est devenu obligatoire pour se rendre dans les lieux publics, notamment dans les hôpitaux ou cliniques, sauf en cas d’urgence. Pour quels soins est-il exempté ? Découvrez ces cas.
grossesse-vue-eyeneed-blog
Jeter un oeil 6

Grossesse & santé visuelle

La grossesse affecte de nombreuses parties du corps : le ventre évidemment, les pieds, les cheveux…mais également les…
Profitez de l’été pour soulager vos yeux
Jeter un oeil 4

Profitez de l’été pour soulager vos yeux

Profitez de l’été pour soulager vos yeux en effet, la vue des Français a beaucoup souffert des confinements successifs. En conséquence une surconsommation d'écrans, notamment chez les jeunes.